Sélectionner une page

Vrai ou faux ?

 » Le jour où vous cesserez d’utiliser l’excuse ou manque de confiance en vous pour ne pas agir et que vous vous mettrez dans l’action est le jour où vous découvrirez que c’est l’inaction qui nourrissait votre manque de confiance » a dit Martin Latulipp.

Il n y a pas si longtemps, j’étais assise sur mon canapé (jusqu’en 2013) et je voyais des jeunes à travers le monde faire des choses exceptionnelles aussi minimes fut elles. Et je me demandais toujours comment ils faisaient ? Je pensais même qu’ils avaient tous des pistons. Avec le temps, j’ai réalisé que vous pouvez avoir des pistons mais si vous n’êtes pas compétents les gens se foutent de vous.

J’ai donc trouvé la réponse à ma question le jour où tout à basculé dans ma vie en 2014 sans le savoir à cet instant. Fatiguée des résultats que je produisais et surtout de ne pas être une valeur ajoutée pour les autres, j’ai décidé de prendre ma vie en main, d’oser l’action même si je ne savais pas ou j’allais et surtout de voir le résultat que cela produirait.

En fait ces jeunes s’autorisaient simplement à faire des choses en passant à l’action, à échouer, à apprendre et à sortir de la zone de confort à chaque fois.

C’est exactement ce que je fais depuis 5ans et je ne regrette rien. J’ai échoué, j’ai appris, j’ai été critiqué, j’ai été encouragé, j’ai développé des compétences (savoir, savoir faire et savoir être ). J’ai même décidé de vivre une vie de contribution.. La liste est longue, j’ai rencontré des personnes formidables…. j’ai appris à d’abord essayez avant de dire « je ne peux pas ». Tenez par exemple, il y a quelques mois à  Dakar, devant le monument de la renaissance, je me suis prêtée à un exercice que je n aurais jamais pu faire si je n avais pas confiance en moi et si je n’avais pas appris à sortir de ma zone de confort : Tenir debout pendant 5 minutes avec un parfait inconnu qui me prêtait ses jambes comme appui. Je vous avoue que j’ai cogité pendant près de 30 minutes avant d’accepter le défi à relever. Tout ce que je savais, c’est que je ne voulais pas quitter cet endroit sans avoir essayé de jouer à ce jeu. In fine, ce fut une belle expérience. J’ai réalisé que je pouvais le faire au lieu de vivre avec l’éternel regret de  »et si je ».

Ce qui m’a clairement permis de comprendre que oser comporte sa propre récompense. Sortir de sa zone de confort représente certes la mer à boire pour certains et un danger pour d’autres mais ça vaut le coup d’essayer car on ne perd rien. La magie se trouve dans la zone de non confort c’est à dire celle qui nous permet de repousser nos limites, de sortir du cadre habituel, de vivre de nouvelles expériences et en tirer .

PS: N’attendez plus d’avoir toutes les ressources pour commencer. #passeràlaction et laissez la procrastination derrière vous.

Je crois en vous et en vos potentiels

#CoachBK

%d blogueurs aiment cette page :